COVID-19 et le cancer colorectal Obtenir Les Faits

Bannière information sur le cancer colorectal Bannière information sur le cancer colorectal

LE CANCER COLORECTAL

Le cancer colorectal se développe dans le côlon ou le rectum. Comme le cancer du côlon et celui du rectum se caractérisent par le même type de cellules et présentent de nombreuses similitudes, ils sont bien souvent désignés tous les deux par une seule expression, soit « cancer colorectal ». Il arrive que certaines des cellules qui tapissent le côlon ou le rectum se comportent de façon anormale et commencent à se multiplier rapidement. Elles peuvent alors former des tumeurs ─ ou excroissances ─ non cancéreuses (bénignes) appelées « polypes ». Les polypes ne sont pas toujours précurseurs d’un cancer colorectal, mais cette maladie fait presque toujours suite à des polypes. Sur une période de plusieurs années, les cellules d’un polype peuvent subir des mutations de leur ADN à la suite desquelles elles deviennent malignes (cancéreuses). Au début, les cellules cancéreuses se logent sur les polypes, mais elles peuvent proliférer, puis traverser la paroi du côlon ou du rectum et se répandre par le sang ou les canaux lymphatiques, pour ensuite atteindre les ganglions lymphatiques ou d’autres organes comme le foie ou les poumons. Cette dissémination à distance s’appelle « métastase », et les nouvelles tumeurs qui en résultent sont également appelées « métastases ».

Les polypes de plus d’un centimètre présentant de nombreuses villosités sont associés à un risque accru de cancer. La vaste majorité des cancers colorectaux sont des adénocarcinomes, c’est-à-dire des tumeurs provenant des cellules muqueuses du côlon.

En 2020, environ 26 900 Canadiens ont reçu un diagnostic de cancer colorectal. Ce nombre représente 12 % de l’ensemble des cancers nouvellement diagnostiqués au cours de l’année. On estime ainsi qu’à chaque jour, en 2020, 73 Canadiens ont reçu un diagnostic de cancer colorectal et que 27 sont décédés des suites de cette maladie.

STATISTIQUES PROVINCIALES SUR LE CANCER COLORECTAL 2020

NOUVEAUX CAS ESTIMÉS DÉCÈS ESTIMÉS
HOMMES FEMMES Total HOMMES FEMMES Total
COLOMBIE BRITANNIQUE 2,100 1,650 3,750 730 660 1,390
Alberta 1,450 1,100 2,550 460 330 790
Saskatchewan 540 370 910 170 140 310
Manitoba 520 350 870 200 160 360
Ontario 5,000 4,300 9,300 1,700 1,500 3,200
QUÉBEC 3,900 3,100 7,000 1,500 1,200 2,700
NOUVEAU-BRUNSWICK 380 280 660 130 100 230
NOUVELLE-ÉCOSSE 550 440 990 220 160 380
ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD 80 65 145 25 25 50
TERRE-NEUVE ET LABRADOR 390 280 670 150 120 270
CANADA (approx.) 14,900 12,000 26,900 5,300 4,400 9,700

COLOMBIE BRITANNIQUE

  • HOMMES2,100
  • FEMMES1,650
  • Total3,750

Alberta

  • HOMMES1,400
  • FEMMES1,100
  • Total2,500

Saskatchewan

  • HOMMES520
  • FEMMES370
  • Total890

Manitoba

  • HOMMES510
  • FEMMES350
  • Total860

Ontario

  • HOMMES4,900
  • FEMMES4,200
  • Total9,100

QUÉBEC

  • HOMMES3,800
  • FEMMES3,000
  • Total6,800

NOUVEAU-BRUNSWICK

  • HOMMES370
  • FEMMES280
  • Total650

NOUVELLE-ÉCOSSE

  • HOMMES530
  • FEMMES430
  • Total960

ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD

  • HOMMES80
  • FEMMES65
  • Total145

TERRE-NEUVE ET LABRADOR

  • HOMMES380
  • FEMMES270
  • Total650

CANADA (approx.)

  • 14,600
  • 11,700
  • 26,300

COLOMBIE BRITANNIQUE

  • HOMMES720
  • FEMMES600
  • Total1,370

Alberta

  • HOMMES450
  • FEMMES330
  • Total780

Saskatchewan

  • HOMMES170
  • FEMMES140
  • Total310

Manitoba

  • HOMMES200
  • FEMMES160
  • Total360

Ontario

  • HOMMES1,650
  • FEMMES1,500
  • Total3,150

QUÉBEC

  • HOMMES1,450
  • FEMMES1,200
  • Total2,650

NOUVEAU-BRUNSWICK

  • HOMMES130
  • FEMMES100
  • Total230

NOUVELLE-ÉCOSSE

  • HOMMES220
  • FEMMES160
  • Total380

ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD

  • HOMMES25
  • FEMMES20
  • Total45

TERRE-NEUVE ET LABRADOR

  • HOMMES150
  • FEMMES120
  • Total270

CANADA (approx.)

  • 5,200
  • 4,400
  • 9,500

Comité consultatif des statistiques canadiennes sur le cancer, 2019

COMMANDITAIRES