Conférence Essais Cliniques 2021 LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES! Le 16 et 17 novembre 13h à 17h

CC-Information-Banner-Image-FR Resources banner

COMPRENDRE LES SYMPTÔMES DU CANCER COLORECTAL

Les symptômes du cancer colorectal peuvent être mineurs, voire inexistants, durant les premiers stades de la maladie. Comme le cancer colorectal se développe presque toujours à partir d’excroissances ou de polypes précancéreux qui prennent naissance dans le côlon ou le rectum, un dépistage régulier peut permettre de repérer et de retirer ces polypes avant qu’ils ne deviennent cancéreux. Assurez-vous de discuter avec votre médecin du moment où vous devriez commencer à vous soumettre régulièrement à un dépistage du cancer colorectal.

QUELS SONT LES SIGNES PRÉCURSEURS DU CANCER COLORECTAL?

Si vous remarquez l’un ou l’autre des signes précurseurs suivants, faites-en part à votre médecin le plus rapidement possible :

  • Changements inexpliqués dans les habitudes d’évacuation des selles, comme la diarrhée ou la constipation
  • Changement dans la taille ou la forme des selles, par exemple des selles plus étroites qu’à l’habitude
  • L’envie pressante d’aller à la selle, mais sans que rien ne passe
  • Saignements rectaux
  • Du sang à l’intérieur ou sur les selles, allant de rouge vif à noir foncé
  • Douleurs ou malaises abdominaux persistants comme des ballonnements, une sensation de plénitude, des crampes ou des gaz
  • Perte de poids inexpliquée
  • Faiblesse et fatigue
  • Anémie, causée par une carence en fer
what-are-the-early-warning-signs-of-colorectal-cancer

Plusieurs de ces signes peuvent également être causés par d’autres maladies gastro-intestinales moins graves, comme des ulcères, la maladie de Crohn ou des hémorroïdes; vous devriez cependant toujours en discuter avec votre médecin afin de recevoir un diagnostic adéquat.

Bien que le cancer colorectal soit plus souvent diagnostiqué chez les personnes âgées de plus de 50 ans, son incidence est en hausse chez les jeunes adultes. Pour en savoir plus sur le cancer colorectal précoce, consultez notre programme Jamais trop jeune.

JE PRÉSENTE DES SYMPTÔMES OU J’AI OBTENU DES RÉSULTATS ANORMAUX À UN TEST DE DÉPISTAGE; QU’ARRIVE-T-IL ENSUITE?

Votre médecin discutera avec vous de vos antécédents médicaux afin de déterminer les éventuels facteurs de risque, comme des antécédents familiaux de cancer. Il vous demandera également depuis combien de temps et à quelle fréquence vous éprouvez ces symptômes.

Il est possible que vous puissiez avoir un premier rendez-vous virtuel avec votre médecin, mais, selon les symptômes que vous présentez, celui-ci pourrait vous demander une visite en personne afin de réaliser un examen physique. Durant l’examen physique, votre médecin palpera soigneusement votre abdomen afin de trouver d’éventuelles masses ou anomalies, en plus d’examiner le reste de votre corps. Il pourrait également effectuer un toucher rectal en insérant un doigt ganté lubrifié dans le rectum afin de détecter toute anomalie.

D’autres tests diagnostiques peuvent être prescrits par votre médecin :

  • Coloscopie : Une sonde fine, munie à une extrémité d’une lumière et d’une caméra, est introduite par l’anus dans le rectum et le côlon afin de détecter soigneusement la présence de polypes (excroissances) ou d’autres masses anormales. Si une anomalie est trouvée, un morceau en est retiré (biopsie) et est envoyé à un laboratoire afin de vérifier si des cellules cancéreuses sont présentes.
  • Biopsie : Au cours d’une biopsie, une petite quantité de tissus est retirée de l’endroit où le cancer pourrait se trouver et est analysée afin de détecter la présence de cellules cancéreuses. Ce test très précis permet de déterminer si vous êtes atteint d’un cancer.
  • Tomodensitométrie : Ce test combine une série d’images radiographiques prises à des angles différents tout autour du corps et se sert d’un ordinateur pour créer des images détaillées des os, des vaisseaux sanguins et des tissus mous. La tomodensitométrie peut aider à réaliser une biopsie et peut montrer si le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps.
  • Échographie : Parfois appelée ultrasonographie, l’échographie transmet des ondes sonores spéciales à des zones ciblées à l’intérieur du corps pour créer à l’ordinateur une image à partir des échos qui rebondissent sur les tissus. Ce test peut être utilisé pour détecter un cancer et déterminer si celui-ci s’est propagé à d’autres parties du corps.
  • Analyse de biomarqueurs : Si des cellules cancéreuses sont détectées à la biopsie, elles peuvent être analysées afin de déceler la présence de protéines ou de gènes précis, appelés biomarqueurs,qui jouent un rôle dans le cancer colorectal, tels que les gènes KRAS et BRAF et le statut IMS. Lorsqu’elle connaît les biomarqueurs qui sont présents dans les tissus de votre tumeur, votre équipe médicale est mieux en mesure de déterminer les options de traitement qui vous conviennent, par exemple un traitement ciblé ou une immunothérapie.

Pour en savoir plus sur le diagnostic, consultez notre page le diagnostic du cancer colorectal

FOIRE AUX QUESTIONS SUR LES SYMPTÔMES DU CANCER COLORECTAL

LE CANCER DU CÔLON PEUT-IL CAUSER DES SAIGNEMENTS RECTAUX?

Oui. Lorsque vous avez des saignements rectaux, vous pouvez voir du sang rouge vif ou rouge foncé sur le papier hygiénique après être allé à la selle ou encore remarquer que l’eau de la cuvette est rouge ou rose. Les saignements rectaux ne signifient pas nécessairement que vous avez le cancer du côlon ou du rectum; toutefois, si vous en souffrez, assurez-vous d’en parler avec votre médecin dès que possible afin d’en déterminer la cause.

LE CANCER COLORECTAL PEUT-IL CAUSER DES DOULEURS DANS LE BAS DU DOS?

Selon la taille de la tumeur et sa proximité avec les tissus et organes environnants, il est possible que le cancer colorectal provoque des douleurs dans le bas du dos. Si vous ressentez des douleurs persistantes dans le bas du dos ou que vous présentez d’autres signes ou symptômes du cancer colorectal, assurez-vous de consulter votre médecin pour qu’il puisse effectuer les tests diagnostiques appropriés.

COMMENT SAVOIR S’IL S’AGIT D’UN CANCER DU CÔLON OU D’HÉMORROÏDES?

Le cancer du côlon et les hémorroïdes peuvent entraîner des symptômes tels que des saignements rectaux ou encore la présence de sang à l’intérieur ou autour des selles. Il est important de consulter votre médecin si vous avez des saignements rectaux, surtout si cela s’accompagne d’un changement dans les habitudes d’évacuation des selles. Votre médecin peut effectuer un examen physique ou d’autres tests diagnostiques afin d’en déterminer correctement la cause. Consultez la section Diagnostic du cancer colorectal  pour en savoir plus sur le diagnostic du cancer du côlon.

i-have-been-diagnosed-with-colorectal-cancer-now-what

J’AI REÇU UN DIAGNOSTIC DE CANCER COLORECTAL; ET MAINTENANT?

Le diagnostic de cancer peut être bouleversant et dépaysant. Prenez le temps de discuter ouvertement avec votre équipe médicale afin d’en apprendre davantage sur votre diagnostic et toutes vos options de traitement, y compris celles qui sont seulement accessibles dans le cadre d’essais cliniques.

Le traitement du cancer colorectal dépend du type de cancer (du côlon ou du rectum), de la taille de la tumeur et de sa propagation ou non à d’autres parties du corps. Il comprend habituellement une combinaison de chimiothérapie, de radiothérapie, d’intervention chirurgicale, de traitement ciblé ou d’immunothérapie.

Pour en savoir plus, consultez notre page sur le traitement du cancer colorectal.

COMMANDITAIRES

Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo