COVID-19 et le cancer colorectal Obtenir Les Faits

Bannière symptômes du cancer colorectal Bannière symptômes du cancer colorectal

FACTEURS DE RISQUE

Les spécialistes ne savent pas exactement pourquoi le cancer colorectal apparaît chez certaines personnes, et non chez certaines autres. Ils sont toutefois parvenus, au fil des ans, à cerner plusieurs facteurs de risque. Ces facteurs de risque associés au cancer colorectal se divisent en deux groupes principaux : ceux qui sont non modifiables et ceux qui sont liés au mode de vie.

FACTEURS DE RISQUE NON MODIFIABLES :

  • Âge : Le risque de développer un cancer colorectal augmente avec l’âge. La maladie est plus courante chez les personnes âgées de plus de 50 ans, et le risque d’être atteint d’un cancer colorectal croît chaque décennie. Le cancer colorectal peut toutefois également se manifester chez les gens plus jeunes.
  • Présence d’un diabète de type 2
  • Antécédents personnels de cancer ou de polypes colorectaux
  • Antécédents personnels de maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI)
  • Antécédents familiaux de cancer colorectal ou de polypes adénomateux
  • Présence de syndromes héréditaires : l’existence chez un individu de syndromes génétiques transmis de génération en génération peut accroître le risque qu’il développe un cancer colorectal
  • Origines raciales et ethniques : les Afro-Américains et les Juifs d’ascendance est-européenne (Juifs ashkénazes) sont les deux groupes les plus touchés par le cancer colorectal
  • Antécédents personnels d’autres types de cancers

FACTEURS DE RISQUE LIÉS AU MODE DE VIE :

  • Alimentation
  • Mode de vie sédentaire ou inactivité physique
  • Obésité
  • Consommation d’alcool
Cancer polyp in colon

LE SAVIEZ-VOUS?

Un cancer colorectal peut être présent pendant plusieurs années avant que des symptômes se manifestent. Voilà pourquoi il est essentiel de subir un examen de dépistage.

Comme la partie gauche du côlon est plus étroite que celle de droite, les tumeurs qui s’y logent risquent davantage de provoquer une obstruction partielle ou complète de l’intestin. Le cas échéant, des symptômes tels que de la constipation, des selles étroites, de la diarrhée, des douleurs et des crampes abdominales ainsi que des ballonnements peuvent apparaître.

Girl jogging

LE SAVIEZ-VOUS?

L’inactivité physique constitue un facteur de risque pour le cancer colorectal. Une simple promenade dans votre quartier peut contribuer à hausser votre niveau d’activité.

Array of fruits and vegetables

LE SAVIEZ-VOUS?

Une faible consommation de fruits, de légumes et de fibres peut augmenter votre risque de développer un cancer colorectal. N’hésitez pas à ajouter légumes et fruits colorés à votre alimentation.

SYMPTÔMES

Bien des personnes atteintes d’un cancer colorectal n’ont aucun symptôme aux premiers stades de la maladie. Quand les symptômes apparaissent, ils varient selon la taille de la tumeur et l’endroit où elle se loge dans le gros intestin, aussi appelé colorectum. Des études suggèrent que la durée des symptômes (du début de la maladie à son diagnostic) est de 14 semaines. On n’a cependant établi aucun lien entre cette durée et le stade du cancer. Il vaut donc mieux passer régulièrement un test de dépistage et ne pas attendre que les symptômes du cancer colorectal se manifestent. Bien que ce dernier puisse se développer durant des années avant qu’apparaissent des symptômes, le fait d’en connaître les manifestations pourrait sauver votre vie ou celle d’un de vos proches. Voici donc une liste des symptômes communément associés au cancer colorectal :

  • Constipation ou diarrhée
  • Selles plus étroites qu’à l’habitude
  • Crampes abdominales
  • Sang dans les selles
  • Perte de poids inexpliquée ou perte d’appétit
  • Sensation de satiété
  • Nausées et vomissements
  • Flatulences et ballonnements
  • Fatigue ou léthargie
APPRENEZ-EN PLUS SUR LES SYMPTÔMES

COMMANDITAIRES