Appuyez ici pour vous inscrire ou faire un don à l’événement Bougeons pour le côlon.

Bannière blogue Bannière blogue

L’augmentation de l’activité physique peut réduire l’intensité de la douleur chez les individus ayant eu un cancer

Février 2024 La douleur chronique est un effet secondaire potentiel durable du traitement du cancer qui peut avoir un impact négatif sur la qualité de vie. C'est l'un des symptômes les plus courants signalés par les personnes qui vivent avec un cancer ou qui ont terminé leur traitement, avec environ 55 % des personnes en ...

POURSUIVRE LA LECTURE

L’ACMTS recommande que Lonsurf® en association avec le bevacizumab soit remboursé pour un sous-groupe de patients atteints de CCRm au Canada

Le mois dernier, le Comité d'experts en examen (CEEP) de l'Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS) a émis sa recommandation initiale de rembourser Lonsurf® (trifluridine-tipiracil) en association avec le bevacizumab pour le traitement des patients atteints d'un cancer colorectal métastatique...

POURSUIVRE LA LECTURE

Faire face aux différentes émotions en tant que jeune adulte atteint d’un cancer

Quelles émotions pouvez-vous ressentir pendant le diagnostic et le traitement ? Il existe toute une gamme d'émotions positives et négatives auxquelles vous pourriez être confronté(e) pendant le diagnostic et le traitement. Ces émotions peuvent être la joie, le désespoir, l'isolement et la solitude, la tristesse et la dép...

POURSUIVRE LA LECTURE

Les rencontres pendant le cancer

Sans le cancer, sortir avec quelqu'un peut être difficile et intimidant. Si l'on ajoute le cancer à l'équation, la situation peut sembler encore plus complexe. Il demeure toutefois toujours possible de s'amuser lors de nouvelles rencontres et d'apprécier les liens avec les autres, mais cela peut nécessiter un peu plus de pla...

POURSUIVRE LA LECTURE

Essai clinique en cours : Étude sur le dostarlimab dans le cancer du rectum localement avancé dMMR/MSI-H non traité (AZUR-1)

Cette étude vise à étudier le traitement par le dostarlimab chez des patients atteints d'un cancer du rectum localement avancé avec une déficience du système  de réparation des mésappariements (dMMR) ou une instabilité microsatellitaire élevée (IMS-E/MSI-H et qui n'ont pas reçu de traitement antérieur. Les patients qui obtie...

POURSUIVRE LA LECTURE

COMMANDITAIRES

Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo