NOTRE 6E CONFÉRENCE SUR LES ESSAIS CLINIQUES AURA LIEU LES 8 & 9 NOVEMBRE PROCHAIN. APPUYEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE

Demandez à un médecin: Séance de Q&R sur la radiothérapie

Gauche:

Laura A. Dawson, MD, FRCPC, Centre du cancer Princess Margaret/réseau université de la santé, Université de Toronto, Toronto, ON, Canada. Droite: Marissa Sherwood, BSc, MD, Université de Toronto, département de radio-oncologie, Toronto, ON, Canada.

1. Qu’est-ce que la radiothérapie et quels sont les principaux types? (interne, externe, radioembolisation, curiethérapie)

Les traitements de radiation ou la radiothérapie endommagent les cellules d’une manière qui les arrête ou entravent leur potentiel de réplication. Les cellules se répliquent et se multiplient constamment – les cellules sont les éléments qui constituent notre corps et nos organes. Le corps impose un ensemble de règles pour les cellules – gérant principalement quand et pendant combien de temps elles peuvent continuer à se reproduire et à se développer. Des limites sont imposées pour chacune d’elles.

Les excroissances cancéreuses ou les tumeurs peuvent se produire lorsque les cellules ne suivent pas ces règles et se répliquent sans limites, ce qui conduit à une croissance incontrôlée au-delà de l’endroit où les cellules résident habituellement et à une propagation possible à d’autres organes.

Il existe différentes façons d’administrer des rayonnements ionisants ou nocifs pour traiter le cancer. Le type le plus courant est la radiothérapie externe (RTE). Vous pouvez considérer ce traitement comme des rayons X à haute énergie qui sont fabriqués avec une machine de traitement spéciale – les faisceaux de rayons X sont générés de l’intérieur d’une machine et sont envoyés de manière ciblée sur le patient et plus précisément, la partie du patient où se trouve le cancer.

Lorsqu’une radiothérapie est en cours, une personne s’allonge sur une table de traitement et l’appareil de radiothérapie se déplace autour d’elle – de façon semblable à une tomodensitométrie ou une tomodensitométrie. Pendant les radiations, vous ne pouvez pas voir, sentir, sentir ou entendre les faisceaux de rayons X. Vous ne vous sentez pas brûler, et vous n’êtes pas radioactif ou dangereux pour les autres personnes à cause de ce traitement.

Ce type de radiation, habituellement, est administré une fois par jour, pendant 5 jours par semaine (du lundi au vendredi) pendant au moins 3 semaines. La radiothérapie stéréotaxique (RTST) est un type spécifique d’RTE, qui délivre des doses élevées très précisément autour de la tumeur, présentant une très forte chance d’ablation / éradication de la tumeur.

Il existe un autre type de radiothérapie qui est appelé curiethérapie ou radiothérapie interne. Il s’agit d’une radiation différente du rayonnement de faisceau externe. Dans le faisceau externe comme décrit ci-dessus, les rayons X proviennent de l’extérieur du patient d’une machine et sont ciblés sur la personne. En curiethérapie, un objet ou une source radioactive est placé à l’intérieur de la personne pour donner une grande quantité de rayonnement à un endroit très précis.

Des exemples de l’usage de cette technique se retrouvent dans le traitement des cancers du col de l’utérus ou de la prostate, où la radiation peut être placée directement sur les sites du cancer de l’intérieur du patient. On a rarement recours à la curiethérapie pour traiter les cancers du rectum.  Dans certains cas, le rayonnement reste chez le patient pour toujours et donne une petite quantité de rayonnement chaque jour (par exemple, des petites billes radioactives); dans d’autres cas, la radiation est temporairement dans le patient et est ensuite retirée. Le rayonnement interne est plus sécuritaire pour les patients à court terme après leur traitement.

Un troisième type de radiothérapie est celui des produits radiopharmaceutiques, qui comprend les médicaments contenant  des isotopes radioactifs.  Un exemple est l’Yttrium-90 qui est livré au foie par l’artère hépatique pour traiter les métastases hépatiques.

2. Dans quels cancers est-il utilisé? i. cancer du rectum, ii. cancer du côlon, iii. d’autres organes?

On peut avoir recours à la radiation, d’une certaine façon, pour tous les types de cancer. La radiation est utilisée pour guérir le cancer par lui-même, ou elle peut être combinée avec d’autres traitements comme la chirurgie et la chimiothérapie. Elle peut remplacer la chirurgie dans le but de préserver la fonction des organes, p. ex., la chimioradiothérapie du canal anal, permettant de réserver la chirurgie pour la récupération si le cancer réapparaît. On peut aussi y avoir recours pour gérer la douleur ou d’autres symptômes causés par le cancer, comme des saignements ou l’enflure.

3. À quel moment un patient aurait-il besoin d’une radiothérapie? C’est-à-dire avant, pendant, après la chirurgie.

Certains termes qu’un patient pourrait entendre au sujet du moment de la radiothérapie sont « définitifs, néoadjuvants, adjuvants, concourants ou palliatifs ». La radiothérapie définitive signifie qu’il s’agit du traitement principal qui est généralement effectué en premier et peut être le seul traitement dont un patient a besoin. La radiothérapie néoadjuvante signifie qu’elle est administrée avant un autre traitement, comme la radiothérapie avant le début de la chirurgie ou de la chimiothérapie.

La radiothérapie adjuvante signifie que la radiation est administrée peu de temps après la fin d’un autre traitement. La radiothérapie concomitante signifie qu’elle se produit ensemble, en même temps, comme un autre traitement, pour aider les deux traitements à mieux fonctionner ensemble; il est courant que la radiothérapie soit administrée en même temps que la chimiothérapie telle que la capécitabine.

Les termes néoadjuvant, adjuvant ou concomitant signifient que la radiothérapie fait partie d’une combinaison de traitements qui fonctionnent mieux lorsqu’ils sont administrés ensemble dans le cadre d’un plan de traitement global. La radiothérapie palliative signifie que la radiation est administrée pour aider à traiter les symptômes – ce type de rayonnement n’est pas destiné à guérir ou à éliminer complètement les cancers.

Pour les cancers colorectaux en particulier, chaque patient, en fonction de l’information sur son cancer, aura besoin de traitements différents à différents moments dans le temps. Il est recommandé aux nombreux patients atteints d’un cancer rectal localisé de recevoir une radiothérapie en plus d’autres traitements pour réduire le risque de réapparition du cancer. On a moins couramment recours à la radiothérapie pour traiter le cancer du côlon local.

On a plus couramment recours à la RTE pour traiter les sites isolés ou peu nombreux de cancer métastatique, p. ex. dans le foie, le poumon ou les ganglions.

4. Comment est-elle utilisée? Seule ou combinée avec la chimiothérapie?

On peut avoir recours à la radiothérapie seule et en association avec la chimiothérapie, selon le type de cancer traité, l’état avancé du cancer et les objectifs du traitement (c.-à-d. s’agit-il de se débarrasser du cancer ou d’aider davantage à traiter les symptômes?)

 5. Quels sont les critères appliqués pour l’administration de la radiothérapie? 

Il y a certaines raisons pour lesquelles un patient peut ne pas recevoir de radiation, ou il peut être plus compliqué pour lui de la recevoir. Ces raisons incluent les patientes enceintes, les patients ayant reçu une radiothérapie dans le passé, ceux atteints de  certaines maladies telles que le lupus, la sclérodermie ou la Sjögren ou encore ceux ayant un stimulateur cardiaque et ceux ne pouvant pas rester à plat pour la durée du traitement.

Aucune de ces raisons ne représente une contre-indication absolue pour le traitement, mais toutes rendent l’administration de la radiation de manière sûre, plus compliquée. 

6. Quels sont les effets secondaires possibles et comment peuvent-ils être réduits?

Une bonne façon de penser aux effets secondaires de la radiation est de les diviser en effets secondaires à court et à long terme. Les effets secondaires à court terme sont ceux qui se produisent pendant ou peu de temps après qu’une personne reçoit la radiothérapie (p. ex., dans les 3 mois), tandis que les effets secondaires à long terme peuvent se produire des mois ou des années plus tard.

Les effets secondaires courants à court terme pour la radiothérapie dans le bas-ventre ou le bassin, sont se sentir fatigué, avoir des selles plus fréquentes, et passer l’urine plus souvent, avoir une irritation en allant à la salle de bain (c.-à-d., certains brûlant avec l’urine qui passe, ayant la diarrhée), plus de gaz, et peut-être quelques nausées.

Pendant la radiothérapie, chaque patient a un rendez-vous chaque semaine avec le médecin de radiothérapie pour surveiller les effets secondaires et aider à les gérer avec des médicaments (comme Gravol ou Imodium) ou des changements de régime alimentaire pour aider à la défécation par exemple. Ces effets secondaires à court terme ont tendance à s’aggraver vers la fin du traitement par la radiothérapie.

Si, par exemple, un patient reçoit 25 traitements quotidiens, il a généralement plus d’effets secondaires au cours des dernières semaines et même pendant quelques semaines après la fin de la radiothérapie. La radiation continue d’être active dans le corps même après la fin du dernier traitement.

Les effets secondaires à long terme comprennent des changements permanents dans la fonction intestinale ou vésicale d’une personne – les patients peuvent aller aux toilettes un peu plus souvent qu’ils ne le faisaient avant la radiothérapie. Le risque d’avoir besoin d’un traitement médical ou d’une chirurgie pour un problème grave dans l’intestin ou la vessie est très rare. Les patients peuvent également remarquer que leur peau devient un peu plus foncée, avec la perte de cheveux et une texture de peau différente dans la zone où la peau a été irradiée.

Pour tous les patients, nous considérons également un très petit risque d’un deuxième cancer se produisant dans la région rayonnée du corps. Ceci peut survenir beaucoup d’années ou de décennies après l’administration de la thérapie radiologique.  Une règle générale est qu’après qu’une personne a reçu une radiothérapie, son risque qu’un cancer secondaire soit causé par la radiothérapie est d’environ 1 % plus élevé après 10 ans qu’une personne du même âge qui n’a pas reçu de radiothérapie.

Il est important pour les patients ayant été atteints d’un cancer antérieurement et ayant reçu une radiothérapie d’avoir un mode de vie saine, par exemple, de ne pas fumer ou de ne pas consommer excessivement d’alcool, et de recevoir des vaccins, pour essayer de réduire le risque de cancers ultérieurs et d’effets secondaires à long terme.

7. Nous avons entendu parler de la gestion par la surveillance et attente pour le cancer du rectum. Comment la radiothérapie s’intègre-t-elle dans cette stratégie de gestion?

La stratégie de « surveillance et d’attente » est une approche de traitement non invasive pour certains patients atteints d’un cancer du rectum qui ont eu une réponse complète après une radiothérapie et une chimiothérapie. La chirurgie est omise dans cette stratégie, la réservant aux patients qui développent une récidive. Cette approche nécessite une imagerie et des tests réguliers et fréquents pour surveiller le rectum. Cette stratégie est prometteuse pour les patients atteints de cancers rectaux à présentation précoces; cependant, elle n’est pas prête pour la pratique de routine.  Elle est offerte dans des essais cliniques pour étudier les résultats cliniques à long terme de cette stratégie en comparaison avec la résection chirurgicale qui reste la norme de soins.

8. Existent-ils des essais cliniques dans ce domaine qui pourraient intéresser les patients atteints de cancer colorectal?

Il existe de nombreux essais cliniques pour les patients atteints d’un cancer colorectal, et il est toujours recommandé de poser des questions sur les essais ouverts lors de la décision sur les options de traitement. Au Canada aujourd’hui (décembre 2021), il existe des essais de radiothérapie « surveillance et attente » pour certains patients atteints d’un cancer du rectum. Il existe également des essais de RTE pour les patients atteints de métastases 1-10. Les essais s’ouvrent et se ferment souvent, il est donc important de demander à votre oncologue de vous aider à trouver ceux qui sont ouverts. Une bonne référence Web pour trouver des essais ouverts dans votre emplacement est : clinicaltrials.gov.

Comprendre la colite ulcéreuse: un facteur de risque pour le cancer colorectal

La colite ulcéreuse est une maladie inflammatoire chronique de l’intes [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Comprendre la maladie de Crohn : un facteur de risque pour le cancer colorectal

La maladie de Crohn est une condition inflammatoire chronique (à long [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Questions-réponses avec pathologiste Dr Brandon Sheffield

Est-ce que la bactérie H. pylori joue un rôle dans le développement du [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Questions-réponses avec pharmacienne clinicienne Suzanne Zwicker

Dans cette séance de questions-réponses, Suzanne Zwicker, pharmacienne [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Le congrès international sur le cancer gastrointestinal ESMO 2022

juillet 2022 Le congrès international annuel sur le cancer gastroin [...]

APPRENEZ-EN PLUS

(English) Regional Therapy for Colorectal Cancer Liver Metastases

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain.

APPRENEZ-EN PLUS

Maladie résiduelle minimale (MRM) dans le contexte du CCR

Juin 2022 La maladie résiduelle minimale (MRM) est un terme faisant [...]

APPRENEZ-EN PLUS

ASCO 2022

Juin 2022. Les principales mises à jour provenant de la conférence AS [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Les thérapies HER2 pour les patients atteints de mCCR

Mai 2022. Source de l'image: https://www.whathealth.com/breastcancer/her2 [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Survie globale associée au pembrolizumab (Keytruda) en comparaison avec la chimiothérapie dans les cas d’IMS élevé (MSI-H)/RMA (dMMR) du mCCR

Mai 2022 L’essai KEYNOTE-177 est une étude pivotante pour le traite [...]

APPRENEZ-EN PLUS

La consommation d’alcool et le risque de cancer relié à l’alcool

Avril 2022. Une nouvelle étude australienne a révélé qu’une consomm [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Le lien entre la viande rouge non transformée et la viande transformée avec le risque de récidive et de mortalité chez les patients atteints d’un cancer du côlon de stade III

Avril 2022. Une étude publiée dans ‘JAMA Network Open’ a examiné la [...]

APPRENEZ-EN PLUS

La perte de poids à l’âge adulte peut-elle réduire le risque de développer des adénomes colorectaux?

Mars 2022. La perte de poids à l’âge adulte peut-elle réduire le ri [...]

APPRENEZ-EN PLUS

L’impact émotionnel d’un diagnostic de cancer colorectal

https://youtu.be/-Oi2jBJDUNc Fevrier 2022. Joignez-vous à la spécial [...]

APPRENEZ-EN PLUS

ASCO GI 2022: Un essai ayant pour but d’évaluer la pertinence de l’immunothérapie en milieu néoadjuvant pour le traitement contre le cancer du rectum localement avancé

Janvier 2022 La thérapie néoadjuvante totale (TNT) est une approche [...]

APPRENEZ-EN PLUS

ASCO GI 2022: Des faits clés ressortant sur l’oxaliplatine pour le traitement du mCCR

Janvier 2022 L’oxaliplatine est un important agent chimiothérapeuti [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Webinaire : Soutenir les personnes en attente d’une stomie ainsi que celles que vivent avec actuellement (en anglais)

Janvier 2022. Rejoignez Laura Ferguson, une patiente actuelle d'une ilé [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Webinaire : Intimité et cancer (en anglais)

Joignez-vous à Chana, notre spécialiste du soutien aux patients, alors [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Tumeurs colorectales du côté gauche ou du côté droit : une présentation clinique par le Dr Scott Berry

Joignez-vous au Dr Scott Berry, professeur et chef de département, Dép [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Le FDA approuve une nouvelle demande de médicament pour la thérapie par cellules CAR-T pour le traitement des tumeurs solides

Ce mois-ci, le Food and Drug Administration (FDA) a approuvé une deman [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Mise á jour sur le rôle que joue l’aspirine à faible dose dans la prévention de cancer colorectal

En 2016, la commission des services préventifs des États-Unis (United [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Entrevue: Jason Abramovitch

En 2020, Jason a reçu un diagnostic de cancer colorectal de stade 3b à l'â [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Vivre avec SRAI: Naturopathie

Le Dr Megan Bernard, docteur en naturopathie, discute d'une variété de con [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Vivre avec le SRAI : Nutrition

La nutritionniste Jill Haverstock discute d'une variété de conseils et de [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Dépistage du cancer colorectal au canada : Entrevue avec le Dr Mel Borins

Nous avons eu l’occasion d’avoir en entrevue le Dr Mel Borins, créateur de [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Jason de Man Up to Cancer

Jason Abramovitch est un survivant du cancer du côlon de stade 3b à un âge [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Acupression et thérapie auriculaire pour la gestion des symptômes

Le 3 décembre 2021, la physiothérapeute Thi Tran a donné une séance convai [...]

APPRENEZ-EN PLUS

La sous-représentation dans le domaine des essais cliniques sur le cancer

Novembre 2021 Les résultats d’une étude récente publiée dans JAMA N [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Le Nivolumab, un traitement de première ligne supplémenté par de l’Ipilimumab à faible dose pour mCCR déficient en RMA(MMR) et d’IMS élevée (MSI-high)

Novembre 2021 Les résultats de la phase II de l’essai CheckMate-142 [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Les faits saillants de l’étude de phase III EPOCH

L’essai EPOCH est la première étude internationale de phase III visant à é [...]

APPRENEZ-EN PLUS

L’impact des vaccins contre les tumeurs sur la réponse anticancer

L’immunothérapie a révolutionné la façon dont le cancer est traité en [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Le CONGRÈS ESMO 2021: Les points saillants sur le CCR

Les tests de dépistage et du diagnostic du Cancer colorectal (CCR) pen [...]

APPRENEZ-EN PLUS

L’usage d’antibiotiques et le cancer du côlon : Des preuves supplémentaires du lien qui existe entre les deux

Les résultats obtenus d’une étude de population suédoise publiée ce mo [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Les implications cliniques de l’essai GALAXY, en cours

La chimiothérapie auxiliaire (post-chirurgicale) est utile pour réduire le [...]

APPRENEZ-EN PLUS

La mise au point d’un meilleur test immunochimique fécal (TIF) pour le dépistage du cancer du côlon

Le test immunochimique fécal (TIF) est un test de dépistage du cancer [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Les données sur le cancer du côlon viennent renforcer la nécessité de réduire l’utilisation inutile d’antibiotiques

De nouvelles conclusions provenant d’une étude présentée au Congrès mo [...]

APPRENEZ-EN PLUS

La consommation de viande rouge peut favoriser des mutations associées aux dommages à l’ADN chez les patients atteints de cancer colorectal

Bien que de nombreux facteurs de risque différents pour le cancer colo [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Est-il temps pour le dépistage génétique universel pour le cancer colorectal?

Les résultats d’une récente étude démontrent que les tests par panel multi [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Recommandation finale de l’USPSTF sur le dépistage du CCR : 45 ans est devenu le nouveau 50 ans

La recommandation finale du United States Preventative Services Task F [...]

APPRENEZ-EN PLUS

La maladie parodontale peut être un indicateur de risque potentiel de cancer colorectal

La maladie parodontale (MP) est un ensemble d'affections inflammatoires qu [...]

APPRENEZ-EN PLUS

La FDA autorise la commercialisation du premier dispositif d’IA utilisé pour détecter les lésions lors d’une coloscopie

La Food and Drug Administration (FDA) américaine a récemment approuvé [...]

APPRENEZ-EN PLUS

(English) Foods that Fight Cancer: Recipe Videos

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain.

APPRENEZ-EN PLUS

IRCO (OICR) Conférence de recherche translationnelle

L’IRCO (Ontario Cancer Research Institute OICR) a tenu une conférence [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Lutter contre les disparités liées au cancer au Canada

Avril est le mois de la diversité, consacré à la célébration et à l'ho [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Le rôle des stratégies d’entretien pour le cancer colorectal métastatique

Les résultats d'une revue systématique publiée dans JAMA Oncology ont [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Une caméra en capsule à avaler pour l’endoscopie à domicile

Le service national de la santé (SNS) (National Health Service (NHS)) [...]

APPRENEZ-EN PLUS

La biopsie liquide pour le cancer colorectal pourrait orienter le traitement des tumeurs

Une étude publiée dans le Journal de ‘Clinical Oncology Precision Oncology [...]

APPRENEZ-EN PLUS

ASCO considère le profilage moléculaire du cancer gastro-intestinal comme étant “l’Avancée de l’année”.

L'American Society of Clinical Oncology (ASCO)(la société d’oncologie [...]

APPRENEZ-EN PLUS

L’importance de prendre soin de soi-même pour les proches aidants

Votre bien-être physique, émotionnel et mental est complètement essentiel [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Taux de personnes éligibles qui ne se soumettent pas à un dépistage du cancer en temps voulu : Une analyse canadienne

De nouveaux résultats provenant de l'Université de l'Alberta et publié [...]

APPRENEZ-EN PLUS

La récidive post-chirurgicale du cancer colorectal de stade I à III peut être prédite par l’ADNc

Les résultats d'une étude récente présentés lors du symposium sur les [...]

APPRENEZ-EN PLUS

(English) Survey Results: Never Too Young

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain.

APPRENEZ-EN PLUS

Les Statines réduisent le risque du cancer colorectal en méta-analyse

Le 10 décembre 2020Les résultats d'une récente étude ont montré que les pe [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Pompes de perfusion de l’artère hépatique chez les patients atteints de cancer colorectal avec métastases hépatiques

Le 22 décembre 2020 La chimiothérapie par perfusion d'artère hépatique [...]

APPRENEZ-EN PLUS

”Si tous les patients atteints de cancer étaient testés”: 1 sur 8 démontreraient des mutations héréditaires

Novembre 2020 Les résultats d'une étude récente menée par la clinique M [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Gestion du cancer du rectum : est-ce que tous les patients doivent subir une intervention chirurgicale?

La prise en charge non chirurgicale ou l’approche pour le cancer du re [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Les soins palliatifs pour les jeunes adultes atteints de CCR sont devenus une réalité de nos jours

L’incidence du cancer colorectal (CCR) augmente continuellement chez les j [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Le programme de recherche (OPTIMISTICC) visant à évaluer l’impact du Microbiome sur le développement et le traitement du cancer colorectal

Le programme de recherche (OPTIMISTICC) visant à évaluer l’impact du M [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Les survivants du Cancer ont un besoin urgent de soutien au niveau de la nutrition

Les résultats provenant d’une étude menée à l’université de Sheffield [...]

APPRENEZ-EN PLUS

L’intimité et le cancer colorectal

Bien que la sexualité et les relations intimes pendant et après le can [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Comprendre le cancer colorectal à présentation précoce: Pourquoi le taux d’incidence de ce dernier est à la hausse?

La mort de Chadwick Boseman de cancer colorectal (CCR) à l’âge de 43 ans a [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Le Jour Mondial du Cancer Colorectal Métastatique

Mercredi le 30 septembre est le jour mondial du cancer colorectal métastat [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Stratégies optimales de sélection de séquence de traitements pour le cancer colorectal métastatique

Dr. Heinz-Josef Lenz présente les stratégies optimales de sélection de [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Congrès virtuel SEOM (ESMO) 2020: Les faits saillants concernant le cancer colorectal

Le congrès virtuel 2020 de la Société Européenne pour l’Oncologie médi [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Accueillons notre plus récent Ambassadeur du CCC, Jesse Fishman!

Jesse Fishman est un joueur de hockey âgé de 17ans qui fait partie, actuel [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Les jeunes patients atteints de diabète devraient-ils se soumettre à un dépistage précoce pour le CCR?

Le 12 août 2020 De récents résultats découlant d’une étude Suédoise, dé [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Récidive de Cancer durant la pandémie de la COVID-19: l’histoire de Robin

Cela s’est passé le jour du confinement. Mon médecin m’a téléphoné. “Le ca [...]

APPRENEZ-EN PLUS

(English) Never Too Young Survey Launch

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain.

APPRENEZ-EN PLUS

La flore intestinale est en mesure de moduler la réponse à l’immunothérapie contre le cancer

Des études antérieures ont démontré que certaines souches de bactéries int [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Votre guide saisonnier concernant les produits (fruits et légumes) qui aident à contrer le cancer

Alors que nous entrons tranquillement dans l’automne, nous vous invitons à [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Soutien psychologique pour les patients durant la crise de la COVID-19

La pandémie de la COVID-19 a entrainé de nombreuses conséquences et défis [...]

APPRENEZ-EN PLUS

BULLETIN COVID-19

La situation de la pandémie due à la COVID-19 évolue continuellement. Le [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Le CCR avec métastases péritonéales: Améliorations CRS-CIPH ((HIPEC)

Les résultats de plusieurs nouvelles études apportent des perspectives int [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Quatre cibles réalisables pour le cancer colorectal métastatique

Depuis les deux dernières années, les résultats pointus obtenus de certain [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Conference sur un modele de parcours pour les groupes de patients leur facilitant l’acces aux essais cliniques pour le cancer

UNE DATE A RETENIR! Cancer Colorectal Canada a le plaisir de vous inviter [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Le Syndrome de Lynch, Expliqué

Qu’est-ce qu’est le Syndrome de Lynch? Le syndrome est une condition géné [...]

APPRENEZ-EN PLUS

SONDAGE AUPRÈS DES PATIENTS COVID-19

Le virus Corona a pris le monde d’assaut depuis le début de 2020 et a eu [...]

APPRENEZ-EN PLUS

BOUGEONS POUR LE COLON EVENEMENT VIRTUELLE 2020

Afin de protéger la santé et la sécurité de nos participants, de nos bénév [...]

APPRENEZ-EN PLUS

(English) Gastrointestinal Highlights from last month’s ASCO 2020 Meeting

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain.

APPRENEZ-EN PLUS

(English) How is colorectal cancer care changing in the era of COVID-19?

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain.

APPRENEZ-EN PLUS

(English) Meatless for CRC prevention

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain.

APPRENEZ-EN PLUS

(English) Immunotherapy treatment proves to be superior to chemotherapy for a specific subset of patients with mCRC

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain.

APPRENEZ-EN PLUS

Les bénévoles de Bougeons pour le côlon passent le mot

Les codirecteurs de Bougeons pour le côlon à Ottawa partagent leurs histoi [...]

APPRENEZ-EN PLUS

2 700 VISITEURS PASSENT PAR LE CÔLON GÉANT AU DEMI-MARATHON DE SHERBROOKE

Le Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke ( [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Le programme de dépistage du cancer colorectal de l’Ontario passe au TFI

Le 24 juin 2019, le programme de dépistage du cancer colorectal de l’Ontar [...]

APPRENEZ-EN PLUS

EN SOUVENIR DU DR HENRY LYNCH, PÈRE DU « CANCER HÉRÉDITAIRE »

Aujourd’hui, nous nous souvenons du Dr Henry Lynch, chercheur réputé et pè [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Botter le derrière au cancer sur le terrain de golf

Le mardi 16 juillet, Cancer Colorectal Canada (CCC) a tenu son troisième t [...]

APPRENEZ-EN PLUS

HAUSSE DES TAUX DE CANCERS DU CÔLON ET DU RECTUM CHEZ LES JEUNES

Des chercheurs de l’Organisation mondiale de la Santé confirment la hausse [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Le CCC assiste au Sommet sur le cancer colorectal à début précoce dans la ville de New York

Jeudi et vendredi derniers, Morgan Kennedy, la directrice du programme Jam [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Publication: Un avantage significatif sur le plan clinique en matière de survie avec le CCRm réfractaire

C’est avec plaisir que Cancer colorectal Canada (CCC) vous annonce la publ [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Le côlon géant visite le Centre hospitalier de l’Université de Montréal

La tournée du côlon géant s’est arrêtée au Centre hospitalier de l’Univers [...]

APPRENEZ-EN PLUS

L’évènement du CCC, Bougeons pour le côlon, déclenche un partenariat avec l’Association des pompiers professionnels de Toronto

La plupart des gens ne savent pas que le cancer est la principale cause de [...]

APPRENEZ-EN PLUS

Mars est le Mois de la sensibilisation au cancer

Mars est le Mois de la sensibilisation au cancer colorectal! Le cancer col [...]

APPRENEZ-EN PLUS

COMMANDITAIRES

Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo
Sponsor Logo